Saint Valentin: les absents ont eu tort….et les présents ont eu le plaisir

La météo a maintenu le suspense jusqu’à la dernière minute. Fallait-il y aller ? fallait-il annuler ? C’est la bonne décision qui a été prise pour le plus grand plaisir des régatiers courageux.

Le vent avait encore soufflé de belles rafles au cours de la nuit. Et l’océan en gardait le souvenir. Goulven est parti en éclaireur, à bord de Posidonie, dès les premières lueurs du jour, ausculter la mer et tester la houle sur le plan d’eau. Sur les observations de sa troisième sortie, constatant que la mer se calmait, le président Eric Dugas a pris la décision de lancer la régate.

Au briefing, au moment où la nouvelle était annoncée,  un gros grain  a fait revenir la pénombre sous des trombes d’eau. Mais, c’est bien connu que « la pluie du matin n’arrête pas le marin ». Surtout le régatier de la SRT.

Une dizaine de bateaux sont sortis, et huit ont fini le parcours après cinq heures de régate…sous le soleil, une belle mer ondulant sous une belle houle,  et avec une bonne brise qui a un peu molli en milieu de journée et a repris un peu de vigueur pour donner de l’élan sportif au sprint final.

Le parcours a été adapté en dernière minute pour conjuguer sécurité et plaisir de la navigation. Avec le bateau comité comme pivot, la régate a utilisé les balises naturelles BAYO, CASTOUILLET etc….comme marques de parcours pour tracer des distances de 17 et 24 milles.

« Que du bonheur » c’était le sentiment partagé par tous les équipages au moment de la proclamation des résultats.

Prochaine régate: dimanche 28 février. Briefing à 9 h.

Résultats complets ici

 

Share on Facebook
Facebook

Partager cet article

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.